Anorexie Mentale (enfant)

Anorexie Mentale (enfant)

L’Anorexie Mentale prépubère (AMP) est un trouble rare (incidence estimée à 1.09/100000) et grave (mortalité estimée aux alentours de 5 % en France) du développement du comportement alimentaire, émergeant précocement dans l’enfance. Elle constitue une entité nosographique distincte des troubles du comportement alimentaire (TCA) de l’adolescent et de l’adulte, tant en termes de déterminisme, que dans ses caractéristiques phénotypiques, ou de l’évolution et de pronostic.

L’AMP se caractérise par un refus de maintenir le poids corporel au niveau d’un poids minimum pour l’âge et la taille, une peur intense de prendre du poids ou de devenir gros et une altération de la perception du poids ou de la forme de son propre corps. En pratique, les enfants atteints présentent un infléchissement voire une cassure de leur courbe de croissance pondérale puis staturale, qui passe parfois longtemps inaperçue, ainsi qu’un retard de puberté.

L’AMP affecte le développement psychiatrique et émotionnel de l’enfant, mais aussi spécifiquement la croissance staturale, le développement pubertaire et la composition corporelle. Il s’agit d’une maladie au long cours, dans laquelle la guérison peut survenir dans environ 60% des cas en 5 à 10 ans ; dans les 40% de cas restants, l’évolution se fait vers un autre trouble du comportement alimentaire ou vers la chronicité.

L’AMP nécessite une prise en charge multidisciplinaire le plus précocement possible, associant des soins pédopsychiatriques spécialisés et spécifiques, et une prise en charge des comorbidités associées par les endocrinologues pédiatres, afin de favoriser une reprise de la croissance staturale, du développement pubertaire et de la composition corporelle qui peuvent rester affectés même après la reprise pondérale.